Quel type de e-cig demande le moins d’entretien ? (pod, mod élec, mod méca ou AIO ?)

Lorsqu’on est en possession d’une cigarette électronique, il est nécessaire de procéder à un entretien régulier. Ce dernier pour être total dépend de la structure de l’e-cig. En fonction de cela, quel type d’e-cig, est le plus facile à entretenir ?

Les différents types de cigarettes électroniques sur le marché

Avant de découvrir le type d’e-cigarette qui demande le moins d’entretien, il faut d’abord prendre connaissance de ses différents types. Dans un premier temps, on distingue deux grandes catégories. On a le format AIO qui est conçu dans le style tout-en-un.

Dans cette catégorie, le réservoir et la batterie sont reliés. Ceux-là demandent beaucoup de précautions dans leur manipulation et donc aussi lors de leur entretien pour ne rien abimer. On peut citer notamment l’e-cig pod parmi les types qui y sont rencontrés.

Puis nous avons le format qui est le plus répandu, car il comprend un clearomiseur amovible et un box. La plupart sinon le reste des autres types de cigarettes électroniques que l’on trouve sur le marché font partie de cette catégorie. Le système étant démontable, le nettoyage en profondeur de toutes les pièces est plus envisageable.

Au moment d’acquérir une cigarette électronique pour vapoter, il est possible de choisir entre un modèle mécanique où aucun circuit n’est intégré ou un modèle électronique encore appelé mod régulé. Ces deux systèmes peuvent être ou non selon le format AIO ou non. Quoi qu’il en soit, lequel demande le moins d’entretien ?

 La cigarette électronique la plus facile à nettoyer

Lors du choix d’une cigarette électronique, il est important de prendre en compte le niveau du vapoteur. Débutant, intermédiaire ou expert ? En l’occurrence, les marques font le nécessaire pour faciliter la tâche le plus possible aux utilisateurs quant au nettoyage de leur engin.

De loin, les e-cig de type pod présentent le moins d’entretien à faire. Pour les pod par exemple, malgré que ce soit un tout-en-un, l’embout peut être nettoyé à l’eau claire assez facilement. Un coup de chiffon après et tout est fait.

C’est en réalité la cartouche de la structure qui demandera le plus d’attention lors du nettoyage. Cette cartouche est soit scellée, rechargeable ou avec résistance amovible. Lorsque le pod est construit avec une cartouche scellée alors plus question de se tracasser puisqu’on n’y a pas accès pour un quelconque nettoyage. On ne la change que quand elle est usagée ou qu’elle ne contient plus de e-liquide.

Par contre quand il s’agit d’une cartouche amovible, le nettoyage est possible et d’ailleurs assez simple. Après l’avoir détachée et retirer la résistance, il faut nettoyer avec de l’eau et une perle de vinaigre ou de solution de vaisselle. Puis sécher avec un chiffon et le tour est joué. Quant à la batterie, un bon coup de chiffon un brin humide permettra de nettoyer les éventuelles impuretés qui s’y sont peut-être accrochées.

Ce rituel doit être fait régulièrement pour maintenir la vapoteuse en bon état d’utilisation, mais surtout pour une durée d’utilisation plus longue. De plus, il suffit de quelques minutes pour en avoir fini avec ce nettoyage. Bien entendu, quand on utilise une cartouche jetable l’entretien devient encore plus réduit. Ce qu’il faut retenir ? Peu importe le type de cigarette électronique que vous possédez, l’entretien de votre e-cig est toujours très important. Cependant, en fonction du type de cigarette électronique, l’entretien devra être plus régulier.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 eCig rating